top of page
Rechercher

ISO 50001 : les 5 points de vigilance

L'ISO 50001, norme encadrant les systèmes de management de l'énergie, prend à présent toute sa dimension.

Ajouté aux exigences de certifications qui se renforcent pour en faire une véritable évaluation de performance : quels sont les 5 points qu'il est important d'investiguer pour ne pas passer à coté de "sa" certification ISO 50001.


Les usages significatifs


Quel que soit la complexité de vos usages, la règle (presque) universelle prévaut dans les premières années de votre certification. Sans tomber dans le piège de la pondération selon une capacité d'action potentielle : des évolutions d'usages sont également des actions possibles.


La situation énergétique de référence


Elle est essentielle à la projection des progrès attendus et à la mesure de l'efficacité des actions. Il ne faut pas hésiter à la redéfinir, surtout dans les première années du système de management, voir : la scinder selon les usages énergétiques pour lesquels la référence peut nécessité des évolutions à des échelles différentes.


Les indicateurs de performance énergétique


Souvent issus, entre autre, de la situation de référence évoquée précédemment. Là, un maitre-mot qu'exprime la norme parfois difficilement : l'isopérimètre !

Pensez d'emblée à l'isopérimètre de représentation des données et des résultats pour ne pas vous perdre en vains décorticages de résultats bruts et globaux.


Les facteurs pertinents


Parfois négligés ou trop empiriques : ce qui est une sous-exigence de la collecte des données est en réalité un point essentiel à l'explication, et donc à la fiabilisation, des résultats et de la compréhension de ces facteurs : facteurs physiques externes ? usages, vieillissements et rendements ? niveaux et répartitions d'activités ?... ces facteurs sont souvent plus nombreux qu'on ne l'imagine et, avec des données pertinentes : plus simples à isoler qu'on ne le pense.


Le revue énergétique


Trop souvent confondue avec la revue de Direction !

Bien que pouvant être combinée avec cette dernière : elle dispose de thématiques et de besoins de revues bien spécifiques et la noyer dans une revue de système de management est un risque pour la performance énergétique elle-même.

Commenti


bottom of page