top of page
Rechercher

IIA : l'inintelligence artificielle

Et de 3 !


Dans le journal des vœux de 2023, nous avions consacré deux pages à l'intelligence artificielle dans nos domaines des systèmes de management.


Nous-mêmes l'employons avec vous (et toujours sur votre autorisation) dans quelques domaines bien spécifiques : algorithmes de QUAPIA, génération des procédures vidéos internes, transformation, pré analyse et présentation de blocs de données de vos systèmes d'information (notamment pour les systèmes ISO 50001 et ISO 17025).


Cependant, en moins d'une année, voici la 3ème prestation de diagnostic / audit qu'il nous est demandé de faire et pour lequel le système de management s'écroule dès la première heure d'échanges et pour la même cause : le système a été conçu par... une IA !


Entendons-nous bien : nous n'avons aucune rancœur vis à vis de l'insertion de l'IA (sous quelque forme) dans nos métiers et nos domaines d'activité. Nous faisons plutôt partie de celles et de ceux qui pensent qu'on ne lutte pas contre les progrès, mais que l'on peut les accompagner afin qu'ils se révèlent utilement utiles. Plusieurs membres de nos équipes se sont formés à la rédaction de prompts sur les principaux moteurs d'IA pour les applications citées précédemment.


Mais de là à penser que répondre, par exemple vécu, à l'exigence d'identification des risques des processus peut se faire en n'interrogeant que ChatGPT, récolter ainsi des risques "bateaux" déconnectés d'un contexte spécifique, d'une équipe qui l'est tout autant et d'un ensemble d'interactions fines dont l'une des composantes est la culture et le savoir de ses membres est tout simplement voué à l'échec. Appliquer les mêmes principes à l'identification des besoins et attentes des parties prenantes, de l'élaboration d'une politique, de la rédaction d'une procédure de traitement des non-conformités... dénote des mêmes impérities.


Il reste, fort heureusement, de la place pour une utilisation raisonnée et intelligente de cette intelligence : nous aurons plaisir à échanger avec vous sur ce sujet.


(P.S. : mais il nous semblait malgré tout important de donner un peu de voix à ce phénomène aussi curieux que contre-productif. Et... ne nous interrogez pas sur ce sujet : nous ne donnerons pas de noms).

Comentários


bottom of page